top of page

Le dernier cabaret avant la fin

7V9A6764_edited.jpg

Durée : 50 minutes
Spectacle tout public, conseillé à partir de 6 ans

A4.jpg

“Rien ne se perd, rien ne se créer tout se transforme” Lavoisier.
Si rien ne se perd alors tout se trouve, et si rien ne se créer alors tout se détruit. D’ailleurs, peut-on trouver dans le chaos?
Si tout se transforme alors il n’y a jamais de fin. La fin est un concept.
Dans une humanité si bancale, où la question du lendemain se pose à chaque instant, comment peut - on s’accompagner vers la suite?
Quelle image, quels gestes ou quelle parole veut-on se laisser les uns aux autres si tout devait finir ?
“Le dernier cabaret avant la fin” ce n’est rien d’autre qu’un prétexte pour tout se permettre quand on a plus rien à penser.
On essaye d’être ensemble dans les notes, dans les corps et les regards et c’est déjà beaucoup pour une humanité.
Et puis oser, puisqu’on a plus rien à perdre. Oser l’amour, oser la peur, oser le rire. Le cabaret c’est passer d’une surprise à une déception. C’est raconter la vie en 1h de temps.
On essaye de ne pas réfléchir, car avant de mourir, il faut vivre, et vivre c’est se perdre, c’est créer, c’est se transformer.

bottom of page