CLASSIC'OTEMPLE

CONRAD.png

UN EVÉNEMENT ORCHESTRÉ PAR CONRAD WILKINSON
 
Après le succès de "Conrad Wilkinson invite…" à Lodève, Béziers et Saint-Chinian, le pianiste anglais poursuit sa programmation de concerts en 2021 à Montpellier. "Classic’O Temple” regroupe des jeunes virtuoses et des musiciens renommés, en France et à l'étranger. Les concerts sont suivis par la traditionnelle soupe partagée, en partenariat avec l'Association Humanitaire de Montpellier.

 

25 septembre | Zoë BUYCK | harpe

Sans titre.png
 

4 septembreStéphanie BOUTONNIER | violon

 
Stephanie Boutonnier.jpg

Née le 25 Août 1979, Stéphanie BOUTONNIER DE MALEFETTE commence ses études de violon au Conservatoire de Romans. En 1987, lors d'une audition, elle  est remarquée par Tibor Varga qui l'invite à Sion (Suisse). Elle poursuit ses études musicales, tout en suivant régulièrement les académies Tibor Varga. En 1992, Stéphanie rencontre des solistes de Moscou avec qui elle perfectionne sa technique. De 1997 à 2000, Stéphanie étudie en Italie à la très célèbre fondation musicale de Fiesole, sous la direction de Pavel Vernikov. Titulaire de nombreux prix, Stéphanie se produit avec des artistes de renommée internationale en France, Italie, Espagne, Argentine, Chine... Elle fait également partie de la Formation "Mare Nostrum Musicae".

Elle enseigne aujourd'hui le violon et perfectionne sa méthode avec la pédagogie Suzuki.

11 septembreASTROLABI BAROQUE ENSEMBLE

 

UNE FAMILLE DE MUSICIENS...

Gisèle Lopez au violon | Guilhem Gironès au violoncelle | Jordi Gironès à la guitare

GISÈLE LOPEZ

Prix de violon au conservatoire de Créteil, DEM (Diplôme d'Études Musicaux) de violon baroque au CRR de Toulouse et DE (Diplôme d'Enseignement) de violon au CRR de Perpignan, lieu où elle enseigne le violon depuis 2012. Elle est membre du groupe Astrolabi avec lequel elle s'est produit en France, Catalogne, Espagne et Costa Rica. Elle collabore régulièrement avec l'Orquestra Barroca de Barcelona. De plus, elle a collaboré avec Al Ayre Español (Eduardo Lopez Banzo),  Estil Concertant, Ensemble 1750, l'Orquestra Barroca Catalana, entre autres ensembles de musique baroque. Dans le cadre classique et symphonique, elle a été membre de l'ONCA (Orquestra Nacional de Cambra d'Andorra), et a collaboré avec le Concert Pasdeloup (Paris), l'Orchestre de l'Opéra de Paris, l'Orquestra del Liceu (Barcelona) entre d'autres formations.

GUILHEM GIRONÈS

Il suit actuellement la dernière année d'études de 3ème cycle dans la spécialité "violoncelle" au Conservatoire de Girona (François Ragot) et de "clavecin" (Carole Parer) au CRR de Perpignan. En 2016, il obtient un double premier prix au concours de jeunes interprètes de Girona dans la catégorie moins de 9 ans. Membre du groupe Astrolabi grâce auquel il a pu se produire à l'étranger, il collabore également avec l'Orquestra Barroca de Barcelona, l'Ensemble Mare Nostrum et la Camerata dels Pirineus.

Astrolabi.jpg

JORDI GIRONÈS

Il est diplômé à l'ESMUC (Barcelone) dans la specialitée d'Instruments anciens à cordes pincées et il a suivi un cours de perfectionnement de deux ans à la Schola Cantorum (Bâle), avec le maître Hopkinson Smith. Il est également diplômé dans la spécialité "guitare classique" au Conservatoire Municipal de Barcelone. Actuellement, il enseigne la guitare au CRR de Perpignan et luth au CRR de Toulouse. Il est membre fondateur de l'ensemble Astrolabi et collabore avec plusieurs ensembles comme l'Orquestra Barroca de Barcelona, Les Sacqueboutiers de Toulouse, L'Orchestre de Chambre de Toulouse, la Companyia Musical (Josep Cabré), les Ombres, les Vespres d'Arnardíl'Ensemble 1750, Le Concert d'Astrée... parmi d'autres ensembles.

18 septembre et 13 novembre Michelle LALOR | violon et alto

 
Michelle Lalor.jpg

Lauréate du Conservatoire Guildhall School à Londres en violon et alto de la classe de Yfrah Neama, Michelle Lalor a gagné le poste de violon-alto solo avec l'orchestre radio télévision d'Irlande, à Dublin. Grâce à ce poste, elle s'est produite sur scène et en studio aux côtés d'artistes très divers comme Pavarotti, The Corrs, Rostropovich, Bryn Terfel, The Chieftains, R.E.M... De plus, elle a participé à la composition de musiques de films pour Quatre Mariages et Une Enterrement, The Mask, A River Runs Through It, Lassie, The Boxer, The Thomas Affair

Installée en France depuis 15 ans, elle continue son travail éclectique, jouant du violon électrique 5 cordes, avec ses groupes irlandais Comrades et Celtic Crumble partout en France , et du classique avec ses récitals solo, duo avec Sharman Plesner et trio avec Trio Borsalino. Elle joue régulièrement avec des orchestres classiques et baroques de la région. Actuellement, elle compose et arrange ces derniers enregistrements : Comrades (2021), Echoes of Ireland (2018) et Atlas (2012).

18 septembreSharman PLESNER | violon

 

Née à Houston (Texas), Sharman Plesner commence le violon à l’âge de quatre ans avec sa mère, altiste à la Houston Symphony Orchestra. Un an après, la concertiste Fredell Lack lui enseigne le violon jusqu’à ses quinze ans, année où elle est acceptée au prestigieux Curtis Institute of Music à Philadelphie. À Curtis, elle étudie le violon avec Ivan Galamian et Szymon Goldberg. Elle est lauréate de nombreux concours à travers les Etats-Unis (Performers of Conneticut, Kingsville, Ima Hogg, Ohio Valley…)

 

Sharman découvre la France lors de deux tournées avec le Curtis Symphony Orchestra. Diplôme en poche, elle s’installe à Paris et commence des études du violon « baroque » : elle joue avec les ensembles Musique Antiqua Köln, Les Musiciens du Louvre, l’Ensemble Baroque de Limoges, l’Orchestre des Champs Elysées, XVIII-21 le Baroque Nomade… et multiplie les tournées et les enregistrements.

 

Le répertoire de Sharman Plesner est très large, allant du baroque 17ème siècle jusqu’aux créations contemporaines du 21ème siècle, et même du jazz et des musiques traditionnelles américaines. Elle se produit régulièrement en France, en Europe, en récital et avec des petits ensembles. 

Pour le label Arion elle a enregistré les Quatre Saisons de Vivaldi  avec le Balkan Baroque Bande, l’Intégrale des Sonates de J.S. Bach avec le claveciniste Mario Raskin, et un album de musique viennoise, intitulé Monde d’Hier, avec le pianiste-chef d’orchestre David Levi.

 

Sharman collabore avec le bassiste de jazz et compositeur Pierre Boussaguet avec qui elle fonde l’ensemble Meeting Point, une rencontre nouvelle entre classique et jazz mais aussi world music. Un double album chez Tiaré Productions est prévu pour 2021.

Elle participe aussi au projet Legrand Enchanteur, hommage à Michel Legrand, avec la soprano Nathalie Dessay. Actuellement, Sharman prépare un album de chansons qu’elle écrit, ainsi qu’un album de musique traditionnelle Américaine.

sharman-plesner (2).jpg

25 septembre | Zoë BUYCK | harpe

C'est avec regret que nous vous informons que le concert du 25 septembre est reporté au 11 décembre.

Zoe Bruyck.jpg

Née en 2007 à Millau, Zoë découvre la harpe celtique l’été 2012 lors d’un voyage familial en Irlande. Elle est tout de suite séduite par cet instrument et la musique traditionnelle "jouée dans la rue". De retour en France, elle a l’occasion de manipuler des harpes en Bretagne en visitant la maison de la harpe de Dinan. Le coup de foudre est instantané.

Elle rencontre enfin sa première professeure, Marie Marguerite Cano, au conservatoire de Millau, et commence les cours en janvier 2013.

Elle participe en 2015 à son premier concours international à Monaco et obtient une mention spéciale du jury dans sa catégorie d’âge. Tout s’enchaîne alors rapidement avec l’achat d’une harpe à pédale. Zoë se concentre alors sur un répertoire classique. Elle obtient 5 premiers prix dans différents niveaux au concours français de la harpe entre 2016 et 2018.

Agée de 11 ans en 2018, elle se présente au concours international de Hong Kong dans la catégorie 12-14 ans et obtient la 3ème place. En 2019, elle se rend à Saint-Pétersbourg et obtient le premier prix dans la catégorie 12-15 ans au concours Krystal Key.

En mars 2020, elle est invitée au Concert d’ouverture du festival de harpe au Théâtre Mariinsky à Saint-Pétersbourg  : évènement annulé pour raisons sanitaires.

 

Depuis 2017, Zoë suit les cours du conservatoire de Béziers et elle est membre de l’orchestre symphonique Narbonne-Béziers. En parallèle, elle étudie de clavecin et joue dans l’orchestre de musique ancienne de Perpignan-Narbonne-Béziers. Elle obtient en 2021 son brevet d’études musicales avec mention Très bien à la harpe et au clavecin.

2 octobreBénédicte ROUSSENQ | chant et violon

 
Benedicte Canavaggia-page-001.jpg

Après des études de violon et de musicologie à Aix-en-Provence et la Sorbonne-Paris IV, Bénédicte Roussenq débute le chant au Conservatoire National de Région de Marseille, puis au Conservatoire Francis Poulenc de Paris ; elle obtient son premier prix en 2008, et intègre le Centre National d'Artistes Lyriques (CNIPAL) pour deux saisons (2008-2010). Bénédicte est également diplômée de l'Union Professionnelle des Maîtres du Chant Français (Prix d’excellence 2011) et a reçu diverses distinctions : 1er prix au Concours du Forum International d'Art Lyrique en Arles (2011), 2ème prix au Concours Lyrique International de Marmande (2011), elle fait partie des 40 finalistes de la Compétition Placido Domingo Operalia à Pékin (2012) et a été demi-finaliste au Concours des Jeunes Voix Wagnériennes à Bayreuth (2012). Dernièrement, elle a été pensionnaire de l'Opéra Studio Mascagni au Teatro Goldoni de Livorno, sous la direction d’A. Paloscia et G. Del Monaco.

 

Ses premiers pas sur scène se font avec Armelinde dans la Cendrillon de Pauline Viardot, puis Euridice dans l’Orphée et Euridice de Gluck, Madeleine dans L’Étranger de Vincent d’Indy, l’impératrice Marie-Louise dans L’Aiglon, la jeune Babylonienne dans Hérodiade, la Vierte Magd dans Elektra, Metella dans La Vie Parisienne, Donna Elvira dans Don Giovanni, Mimi dans La Bohème, etc. Puis son répertoire s’élargit, et lui permet d’aborder des rôles plus dramatiques : Giulietta dans Les Contes d’Hoffmann, Floria Tosca dans Tosca, elle crée le rôle principal de l’opéra du jeune compositeur Lionel Ginoux, Médée Kali, et débute en Italie avec Turandot et Santuzza dans Cavalleria Rusticana. Durant ce début de carrière, Bénédicte Roussenq a eu l’opportunité de travailler avec de grands chefs et musiciens dans différentes maisons d’opéras, tels que E. Plasson à Toulon ; P. Steinberg, J-Y Ossonces et F. Pleyer à Marseille ; M. Minkowski à Aix-en-Provence ; C. Palleschi à Catanzaro ; G. La Malfa à Bari , D. Agiman à Livorno ; J. Mercier à Metz à Reims et La Chaise-Dieu ; Lawrence Foster à Montpellier ; Michel Piquemal à Sylvanès, Paris, Versailles et Saintes…

Bénédicte Roussenq se produit régulièrement en récital piano-voix et apprécie particulièrement le répertoire sacré romantique, qui lui permet entre autres d’interpréter la Petite Messe Solennelle de Rossini, la Missa di Requiem de Verdi, le Requiem de Saint-Saëns, ainsi que les ouvrages spirituels de Gounod (Gallia) ou Caillebotte (Dies Irae), et plus récemment  le Gloria de Poulenc, l’oratorio d’H. Tommasi, Procession nocturne, et le Magnificat de M. Palmeri.

9 octobre | Andreas & Christina ALIN | flûte et violoncelle

 

CHRISTINA ALIN

Christina Alin travaille depuis trente ans en tant que violoncelliste free-lance. Au cours de sa carrière, elle a eu l'occasion de travailler avec les orchestres symphoniques les plus prestigieux de Suède, ainsi qu'avec des orchestres de musique de chambre renommés. Après une formation au Royal College of Music de Stockholm, Christina devient chef des violoncelles à l’Opéra avec la compagnie “Folkoperan”. 

Christina Alin.jpg
Andreas Alin 2.jpg

ANDREAS ALIN

Issu d'une formation en direction d'orchestre au Royal College of Music de Stockholm, il obtient un poste au sein de l’Orchestre Royal Philharmonique de Stockholm en 1989, en tant que  flûtiste soliste. Au cours de sa carrière, Andreas Alin a eu l'occasion de se produire aux côtés de grands orchestres du pays, dont notamment le Royal Stockholm Philarmonic Wind Quintet.  Actuellement, il joue également avec la Stockholm Sinfonietta et en soliste dans autres orchestre suédois, ainsi que dans divers groupes de musique de chambre.  

16 octobreNatalia Morozova | piano

 
Natalia Morozova.jpeg

Natalia Morozova est née à Moscou et a commencé ses études de piano à l'âge de six ans à l'école Rachmaninov. Elle a fréquenté le Conservatoire d'État Tchaikovski avec le pianiste Tigran Alikhanov, lui-même élève du grand pianiste russe, Lev Oborin. Elle poursuit des études de piano au même conservatoire avec  Victor Mergianov et Alexander Mdoyantz tout en étudiant la musique de chambre avec Tigran Alikhanov. 

En 2001, elle obtient son diplôme avec les plus grands honneurs et soutient sa thèse de doctorat, en 2003, avec d'excellents résultats. Entre 2003 et 2005, elle suit des cours de perfectionnement à l'École internationale de musique de chambre du Trio de Trieste, à Duino, en Italie.

Natalia Morozova a reçu plusieurs prix internationaux :

  • 1997 : Premier Prix au Concours International Nikolaj Rubinstein, à Moscou ;

  • 1999 : Premier Prix Absolu en soliste, et Premier Prix Absolu/Prix Spéciaux pour duo au Dixième Concours International pour Jeunes Pianistes, Rome 99, en Italie ;

  • Premiers et prix spéciaux au Concours international de musique de chambre Taneyev à Kaluga, Russie ;

  • 2001 : Premier prix au Concours international Reding-Piette à Neufchatel, en Suisse, pour duo avec Vitalj Younitskj et, la même année, deuxième prix - aucun premier prix n'a été décerné - à la Provincia di Caltanissetta International, en Italie ;

  • 2002 : Premier Prix au Concours International Isole Borromee et Premier Prix pour duo au Concours International Camillo Togni à Gussago, en Italie.

Natalia Morozova a perfectionné ses compétences en jouant à la fois en tant que soliste et avec des orchestres à travers l'Europe. Elle a récemment produit des enregistrements avec la Basel Sinfonietta, l'Orchestre philharmonique d'Ekaterinbourg, l'Orchestre symphonique de Moscou sous la direction de Vladimir Ziva et Marcello Mottadelli, et les Moscow Soloists sous la direction de Yuri Bashmet. Elle a joué dans de nombreux récitals en tant que soliste et dans le cadre d'ensembles de musique de chambre en Russie (Moscou, Archange, Viatka, Kaluga et Ekaterinbourg), en Suisse (à Genève pour la Radio Suisse Romande, Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds, Newyear Music Festival à Gstaad) et en Italie (Théâtre Annibale di Francia, Messine ; Théâtre Giuseppe Verdi, Trieste ; Théâtre Savoia, Campobasso ; Théâtre Puccini, Merano ; et Théâtre Alfieri, Turin). En Italie, elle a donné des concerts dans le cadre de divers festivals de musique.

Elle a joué dans la Cappella Paolina du Palais du Quirinal à Rome pour la télévision Rai 3 ; au Théâtre Tsubasio à Spello dans le cadre de l'Umbriamusicfest ; au Mozarteum de Salzbourg en Autriche ; au Chelsea Arts Club à Londres, en Slovénie, Croatie, Lettonie, Bulgarie, et enfin dans de nombreux lieux musicaux français, dont Sorèze, Château-Abbaye de Cassan, Bardou, Château de Padiès, Moulin d'Ande, mais aussi le Festival Mélomania à Paris, Le Festival de Musique de Richelieu et les Z'estivales - MoZ'aïque (Festivals d'été du Havre).

Depuis 2010, Natalia Morozova est membre du comité scientifique du projet international, Primavera Musicale, à l'Académie des Arts Discanto de Vérone, où elle dirige un masterclass. Pianiste accompagnatrice, elle est reconnue pour sa sensibilité et sa grande habileté à travailler avec des chanteurs. Elle est sélectionnée pour faire partie du Tournoi International de Musique (TIM) qui se déroule en Europe. Depuis 2012, elle fait partie du jury du concours international UmbriaMusicFest en Italie.

Comme partenaires de musique de chambre, on peut citer : Maxim Vengerov, Gautier Capuçon, Renaud Capuçon, Michael Guttman, François Salque, Anton Martinov, Nadejda Tokareva, Vitaly Younitsky, Carlo Colombara, Anna Serova, Nikita Borisoglebsky.

En quête permanente de nouvelles formes d'expression et de savoir, le répertoire de Natalia Morozova n'a cessé de s'enrichir dans les domaines de la musique baroque et de la sonorité moderne.

23 octobreThéotime Voisin | contrebasse

 
Theotime Voisin.jpeg

Pour Théotime Voisin, la contrebasse est une passion d'enfance qui n'a cessé de grandir au fil des années. Ses qualités musicales - excellente technique, précision, style limpide et intérêt pour les aspects les plus divers de la musique - lui ont permis d'explorer une partie considérable de la littérature classique pour contrebasse.

 

Il rejoint l'Orchestre des Jeunes de l'Union Européenne pendant 6 années consécutives à seulement quatorze ans et devient rapidement un remplaçant apprécié dans les principaux orchestres français. Après avoir passé la saison 2013-2014 en tant que contrebasse solo invité de l'Orchestre de Suisse romande à Genève, il remporte, en 2015, le poste de solo à l'Orchestre National du Capitole de Toulouse, et depuis 2016, le poste de contrebasse solo assistant à l'Orchestre Royal du Concertgebouw d'Amsterdam.​ Depuis septembre 2020, il enseigne en Bachelor et Master au Conservatoire royal de La Haye, aux Pays-Bas.

                    

Chambriste réputé, Théotime Voisin a joué avec de nombreux ensembles de musique de chambre en France et à l'étranger. A plusieurs reprises, il a été invité à participer à la Seiji Ozawa International Academy Switzerland en collaboration avec Robert Mann du Julliard Quartet, Nobuko Imai, Kazuki Yamada et Seiji Ozawa. Il s'est également produit au festival de Verbier en Suisse avec Martin Fröst, Julien Quentin et Daniel Lozakovich, et au Pablo Casals Festival. Il est aussi régulièrement invité à se produire en soliste avec orchestre, ou en récital.

Son intérêt pour la musique contemporaine l'a amené à créer une œuvre pour la Radio Suisse Romande en octobre 2010 et à intégrer l'Ensemble Lémanique Moderne à Genève. Par ailleurs, il rejoint, en 2014, la Lucerne Festival Academy pour travailler avec les membres de l'Ensemble Intercontemporain.

                    

Théotime Voisin est né en 1992. Il s'intéresse d'abord à la contrebasse à 5 ans grâce à Jean Ané, contrebassiste solo de l'Orchestre National de Montpellier. À quinze ans, il entreprend des études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon avec Bernard Cazauran, contrebassiste solo à l'Orchestre de Paris, et obtient son diplôme avec la plus grande mention. Il poursuit ses études auprès d'Alberto Bocini à la Haute Ecole de Musique de Genève où il obtient un Master de soliste instrumental avec mention très bien et reçoit le Prix Henry Brolliet. Il a ensuite étudié à la Bern Hochschule der Künste avec Rinat Ibragimov, contrebassiste principal de l'Orchestre symphonique de Londres. Il a terminé ses études en 2016 par un diplôme de soliste dans la classe de Božo Paradžik à la Freiburg Musikhochschule où il a reçu le prix Spehl. Il a participé à de nombreux masterclass où il a eu l'occasion de perfectionner sa technique et sa musicalité avec des contrebassistes de renom tels que Jean-Paul Céléa, Jurek Dybal, Giuseppe Ettore et Duncan McTier.

                    

Théotime Voisin est lauréat de nombreux concours internationaux : le Concours International Valentino Bucchi 2008 à Rome, le Concours International du Festival Musical d'Automne de Jeunes Interprètes 2010, le Concours International Sperger 2010 (Prix d'Interprétation), le Concours solo de la Société Internationale des Bassistes 2011 à San Francisco, et le Concours International Solo Bass 2012 à Copenhague. Il a également reçu le soutien de la Fondation d'Entreprise Banque Populaire.

                    

En octobre 2011, son esprit d'aventure et sa générosité l'ont inspiré à organiser une tournée de collecte de fonds en Équateur au profit des enfants atteints de cancer. Il a profité de son séjour en Equateur pour offrir des masterclass dans plusieurs conservatoires et collaborer avec le chanteur populaire équatorien Hernan Sotomayor.                    

En 2013, il a enregistré un CD consacré à la musique française sur le label italien NBB records, Contre-jour, Musica francese al Contrabbasso.

Théotime Voisin joue une contrebasse du luthier français Jean Auray.    

30 octobre | Loïc REBOUL | guitare classique

 
Loic Reboul.jpg

Loïc Reboul, né en 1999, débute la guitare dès ses 6 ans avec Jean-Marc Diez au Conservatoire de Béziers. Il entre ensuite en cursus spécialisé en 2017 auprès de Pierre Millan Trescases, au CRD de Narbonne, où il obtient son Diplôme d’Études Musicales (D.E.M) deux ans plus tard.

Il participe à de nombreux masterclass avec des guitaristes de renommée internationale tels que Judicaël Perroy, Pablo Marquez, Rémi Jousselme ou Jérémy Jouve.

En 2020, il est admis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Tristan Manoukian.

 

Loïc se produit lors de nombreux concerts dans la région Occitanie en solo mais aussi dans d’autres formations mêlant guitare et voix, flûte ou violon.

Également passionné par l’enseignement et la transmission de ses connaissances, il est professeur de guitare au Conservatoire de La Garenne-Colombes.

6 novembreRudy GATTI | piano

 
Rudy Gatti 2.jpg

Rudy Gatti est un jeune pianiste de 20 ans , né à Sète. En 2013, Il rencontre Francine Guilhem avec qui il prend ses premiers cours de piano et découvre les études musicales.

Après trois ans au Conservatoire de Sète,  dans la classe de Françoise Arnal, il obtient le diplôme de fin de cycle 3, mention très bien, à l’unanimité avec les  félicitations du jury. 

Lauréat de la bourse Jeunes Talents, l’association "Prélude" de Montpellier lui prête un piano pour étudier.

 

En 2017, au Conservatoire à Rayonnement Régional de Montpellier, il continue son cursus en cycle spécialisé piano avec Dominique Taouss et participe à différents masterclass avec :

  •  Hortense Cartier-Bresson, professeure du CNSMDP ;

  • Denis Pascal, pianiste concertiste et professeur au CNSMDP ;

  • Karol Beffa, pianiste et compositeur, prix du meilleur compositeur 2018 aux Victoires de la Musique. 

Il est sélectionné par le CRR de Montpellier pour un masterclass à Enghien-les-Bains avec Anne Queffelec, pianiste concertiste internationale. Les vacances d’été sont aussi des  occasions pour se perfectionner dans les stages de piano avec Dominique Taouss, à l’Académie du festival international des nuits pianistiques d’Aix en Provence et avec Denis Pascal à Calvi.

 

En  2018, il se produit en concert, d’abord en duo, au Festival les Intimistes à Cournonterral et au concert annuel des Jeunes Talents à Agde, puis en solo  aux  Schubertiades de Montpellier, au salon musical d’automne d’Orange et en décembre 2018, il fait son premier concert à Agde, Récital Rudy GATTI, avec le choeur Mélopoïa.

 

En 2019, à l'occasion  des vœux, il joue devant la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée au Palais des congrès du Cap. Il obtient le premier prix au concours régional Alain Marinaro à Carcassonne et le DEM du CRR de Montpellier, mention Très Bien. Il est admis au Conservatoire National Supérieur Musique et Danse de Paris dans la classe de Denis Pascal. 

 

En 2020 puis en  2021, il participe à deux concerts et joue avec l'orchestre symphonique Perpignan-Méditerranée, le concerto n°1 de Chopin et la fantaisie opus 80 de Beethoven. Pour la fête de la musique  2021, il a joué en quintette, un arrangement du Sacre du Printemps de Stravinsky, dans l’émission Générations France Musique. Dans le cadre des masterclass de  l'académie internationale de musique de Nice, il travaille avec Rena Shereshevskaya.

 

Parallèlement à ses études pianistiques, Rudy Gatti est soliste au sein de l’Ensemble Vocal MELOPOIA d‘Agde, où il chante les œuvres classiques et participe aux manifestations culturelles et folkloriques de sa ville. Il garde un lien indéfectible avec  ses racines et avec Francine Guilhem qui continue d’accompagner son travail et ses projets.

 20 novembre | François-Michel RIGNOL | piano

 
FM RIGNOL.jpg

Après de brillantes études en mathématiques, François-Michel Rignol décide de se consacrer à la musique. Suite à l’obtention d’un premier prix, d’un prix d’excellence puis du diplôme supérieur de concertiste (dit « licence de concert ») de l’Ecole Normale Supérieure de Musique de Paris, à l’unanimité, dans la classe de Françoise THINAT, il réussit le Certificat d’Aptitude sur concours.

 

Il partage son temps entre sa passion de l’enseignement au Conservatoire National de Région de Perpignan et ses concerts (France, Brésil, Espagne, Japon, Finlande, Italie, Allemagne…).

Chercher l’homme à travers les notes, le cœur qui bat derrière le texte musical, la pensée profonde du compositeur, telle est sa quête artistique permanente, quels que soient l’œuvre, son style et son époque.

La musique de notre temps le passionne. Il a créé des œuvres qui lui sont souvent dédiées, de Luis de Pablo, Claude Ballif, Philippe Leroux, Daniel Tosi, Bruno Giner, Denis Dufour, Bertrand Dudebout, Bruno Mantovani, Michèle reverdy, François Rossé, Bruno Ducol…

Il fait partie du Collectif Eole (Toulouse) et de l’Ensemble Syntax (Perpignan).

Son goût et son talent pour l’accompagnement, qui devient avec lui un véritable travail de Musique de Chambre, l’ont fait apprécier comme accompagnateur des masterclass au CNR de Perpignan (classes de Jean Lenert, Philippe Muller, Yvan Chiffoleau) et inviter régulièrement au Festival International de Musiques des Jeunes Interprètes du Boulou.

Il joue en formations variées dont on peut citer le duo violoncelle et piano qu’il forme avec Daniel Brun , le duo de piano 4 mains avec Anna Ferrer (Gérone), les ensembles de chambre  à géométrie variable de Mare Nostrum autour de François Ragot…

Il a joué au festival Aujourd’hui Musique (Perpignan), au festival Présence vocale du Théâtre du Capitole de Toulouse , aux Matinées du piano (Orléans) , au festival Novelum (Toulouse)…

Plusieurs de ses concerts ont été diffusés par France-Musique et d’autres radios ou télévisions françaises ou étrangères. Son disque L’air du Large, en duo avec Annie Ploquin, enregistré chez Motus (distribution Abeille Musique) et regroupant des œuvres pour flûte et piano de jeunes compositeurs, a été bien accueilli par la presse et s’est vu attribuer YYYYY par la revue Diapason.

Son disque, enregistrement du long quatuor pour violon, clarinette, saxophone et piano, Fractions du Silence de Bertrand Dubedout avec ses complices de l’ensemble Pythagore (éd Eole),  a été également récompensé par YYYYY.

Il vient d'enregistrer l'intégrale de l'œuvre de Déodat de Séverac en 3 disques aux éditions du Solstice, qui s’avère être la première intégrale réalisée depuis 45 ans. Unanimement reconnue par la presse (Pianiste, Res Musica…), cette intégrale a été récompensée par un CHOC dans la revue Classica. Il a participé, aux côtés de Jay Gottlieb, Roland Conil, Alain Neveux ou Denis Pascal, à la rédaction de 10 ans avec le piano du XXe siècle, puis 10 ans avec le piano des XVIIIe et XIXe siècles, deux ouvrages pédagogiques commandés et édités par la Cité de la Musique de Paris.

27 novembreStéphanie Rondot & Emanuela Bonini | conte et marionnettes

 

C'est avec regret que nous vous informons que le concert du 27 novembre est annulé.

« Giovanni à la rencontre de Léonardo »

RONDOT BONINI.jpg

Emanuela Bonini, comédienne-marionnettiste, et Stéphanie Rondot, conteuse, se sont réunies pour rendre hommage à leur manière à l’immense artiste qu’était Léonard de Vinci. Artiste aux multiples facettes, Léonard de Vinci fascine toujours 500 ans après sa disparition : peintre, musicien, sculpteur, poète, philosophe mais aussi ingénieur, botaniste, anatomiste, urbaniste, géographe. Il s’est passionné pour tout et il a excellé en tout.

Tout comme Léonard de Vinci, Giovanni n’était pas beaucoup allé à l’école. Arrivé en France, il est devenu nettoyeur de plaques de rue. C’est un drôle de métier, un travail humble qu’il aime beaucoup : faire briller les plaques et voir le soleil s’y refléter. Un matin, alors qu’il nettoie la plaque du square Léonard de Vinci, il se rend compte d’une faute dans son nom. Et oui, en Italie, c’est Leonardo da Vinci. Et ça l’intrigue, lui qui vient de Toscane, de ne rien savoir sur ce personnage. C’est un oiseau qui va le guider jusqu’à la bibliothèque où il découvrira tout un monde. Et la nuit venue, l’oiseau le conduit dans un musée où les tableaux prennent vie : alors, tous les rêves sont possibles.

4 décembre | Agnès ALIBERT | soprano

 
Agnes Alibert.jpg

Dans son enfance, Agnès Alibert est élève au sein de la maîtrise du Conservatoire de Narbonne. Elle poursuit des études de piano, de clavecin et de viole de gambe au CRR de Perpignan (DEM et Prix), débute le chant lyrique au CRR de Toulouse et se perfectionne dans la classe d’Yves Sotin au CRR de Saint-Maur-des-Fossés (DEM). Également attirée par le chant baroque et la musique d’ensemble, elle intègre successivement le Conservatoire royal supérieur de La Haye (Pays-Bas) et la formation professionnelle de la Maîtrise Notre- Dame de Paris (diplôme supérieur d’études vocales).

 

Elle participe à des productions de l’Atelier lyrique de Tourcoing (direction Jean-Claude Malgoire) et de l’Opéra-Studio de Genève (direction Jean-Marie Curti). Parallèlement, elle est titulaire d’un master de musique et musicologie (Université Paris IV-Sorbonne) et du Diplôme d’Etat de chant (Institut Supérieur des Arts de Toulouse, classe de Sophie Koch et Didier Laclau-Barrère).

Sur scène, elle interprète entre autres les rôles féminins dans King Arthur de Purcell (compagnie Capella Genevensis, Genève) et Clori dans l’Egisto de Cavalli (Théâtre de Saint-Maur-des-Fossés). L’Opéra-Studio de Genève lui confie les rôles de Tonina dans Prima la musica de Salieri et de Mlle Silberklang dans Der Schauspieldirektor de Mozart. La compagnie Les Chants de Garonne lui offre l’opportunité d’incarner Suzanne dans Le Nozze di Figaro de Mozart et elle est invitée à se produire au Théâtre de l’Etang à Perpignan dans le rôle de Zerline (Don Giovanni de Mozart), personnage qu’elle retrouve lors des Estivales de Brou. Elle est par ailleurs Gianetta dans L’Elisir d’amore de Donizetti  (Théâtre de l’Etang de Perpignan) et Anna dans Nabucco de Verdi (Casino Barrière de Bordeaux).

Sa passion pour la danse et le théâtre l’amène également à incarner des rôles d’opérettes : elle joue Pauline dans La Vie parisienne d’Offenbach (compagnie L’Elixir enchanté) et Glycère dans Pâris ou le bon juge de Terrasse (Festival angevin d’opéra-bouffe). Le Festival de Lamalou-les-Bains lui propose les rôles de Marie dans Les Mousquetaires au couvent de Varney et de Princesse Hélène dans Rêve de Valse de Strauss.

Elle chante également au sein d’ensembles vocaux, Amsterdam Baroque Choir (dir. Ton Koopman), Les Siècles (dir. F-X Roth), Schleswig-Holstein music festival choir (R. Beck), Arsys Bourgogne (P. Cao) et intègre les chœurs de plusieurs maisons d’opéra (Opéra de Paris, Dijon, Limoges). Ces expériences l’amènent à participer à des tournées internationales et à se produire sur des scènes telles que l’Opéra Bastille, l’Opéra royal de Versailles, l’Opéra-Comique, le Théâtre des Champs-Elysées, le Muziekgebouw d’Amsterdam, le Concert Hall de la Cité interdite à Pékin, le Symphony Hall de Shanghaï, le City Hall de Hong Kong, l’Opera City Concert Hall de Tokyo...

11 décembre | Zoë BUYCK | harpe

 
Zoe Bruyck.jpg

Née en 2007 à Millau, Zoë découvre la harpe celtique l’été 2012 lors d’un voyage familial en Irlande. Elle est tout de suite séduite par cet instrument et la musique traditionnelle "jouée dans la rue". De retour en France, elle a l’occasion de manipuler des harpes en Bretagne en visitant la maison de la harpe de Dinan. Le coup de foudre est instantané.

Elle rencontre enfin sa première professeure, Marie Marguerite Cano, au conservatoire de Millau, et commence les cours en janvier 2013.

Elle participe en 2015 à son premier concours international à Monaco et obtient une mention spéciale du jury dans sa catégorie d’âge. Tout s’enchaîne alors rapidement avec l’achat d’une harpe à pédale. Zoë se concentre alors sur un répertoire classique. Elle obtient 5 premiers prix dans différents niveaux au concours français de la harpe entre 2016 et 2018.

Agée de 11 ans en 2018, elle se présente au concours international de Hong Kong dans la catégorie 12-14 ans et obtient la 3ème place. En 2019, elle se rend à Saint-Pétersbourg et obtient le premier prix dans la catégorie 12-15 ans au concours Krystal Key.

En mars 2020, elle est invitée au Concert d’ouverture du festival de harpe au Théâtre Mariinsky à Saint-Pétersbourg  : évènement annulé pour raisons sanitaires.

 

Depuis 2017, Zoë suit les cours du conservatoire de Béziers et elle est membre de l’orchestre symphonique Narbonne-Béziers. En parallèle, elle étudie de clavecin et joue dans l’orchestre de musique ancienne de Perpignan-Narbonne-Béziers. Elle obtient en 2021 son brevet d’études musicales avec mention Très